Déficiences et handicaps des enfants passés par les CDES

Solveig VANOVERMEIR - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

Les trajectoires des enfants passés par les Commissions départementales de l’éducation spéciale (CDES) ont donné lieu à une enquête consistant notamment à recueillir les informations contenues dans leurs dossiers en matière de déficiences et de handicaps. 37% des jeunes sont diagnostiqués comme présentant une pathologie touchant les fonctions supérieures (pathologies psychiatriques ou autisme par exemple). Un jeune sur deux présente une déficience intellectuelle ou une déficience du psychisme. Ces déficiences ont des conséquences plus ou moins lourdes sur leur autonomie. Les enfants cumulant plusieurs déficiences connaissent notamment de fortes limitations : parmi les jeunes polyhandicapés, 84% souffrent de façon permanente de troubles sphinctériens, 97% ne peuvent s’habiller seuls et 93% ne peuvent manger seuls. En lien avec ces handicaps, 99% des enfants polyhandicapés et 55% des enfants déficients psychiques passés par les CDES se sont vu accorder au moins une fois depuis leur naissance, l’allocation d’éducation spéciale.

pdf Études et résultats - 467 - Déficiences et handicaps des enfants passés par (...) Téléchargement (829.7 ko)