Chirurgie de l’obésité : 20 fois plus d’interventions depuis 1997

GIFLa chirurgie bariatrique, destinée à traiter chirurgicalement les grands obèses, s’est développée de manière très rapide en France depuis plus de vingt ans. Le nombre d’interventions a été multiplié par plus de 20, passant de 2 800 en 1997 à 59 300 en 2016. Le taux d’hospitalisation a, lui, progressé de 0,5 à 8,9 séjours pour 10 000 personnes.

Les femmes représentent plus de 80 % des patients opérés. L’âge moyen est de 41,6 ans en 2016 et la plupart des patients ont entre 25 et 54 ans. Au-delà de cet âge, le nombre d’opérés diminue rapidement. Cependant, les taux d’hospitalisation des patients de plus de 64 ans ont presque décuplé en vingt ans. Le nombre de patients mineurs opérés chaque année est très faible, mais il a lui aussi tendance à augmenter.

Si le secteur privé lucratif réalisait 80 % des interventions en 1997, sa part a diminué depuis. En 2016, il réalise 63 % des interventions, tandis que 15 % des interventions ont lieu dans des centres hospitaliers régionaux, 17 % dans les autres hôpitaux publics et 5 % dans le secteur privé non lucratif.

En 2016, la chirurgie bariatrique représente 4,3% de l’activité de chirurgie digestive contre 3,1 % en 2006.

Référence : Philippe OBERLIN et Christine de PERETTI (DREES), 2018, « Chirurgie de l’obésité : 20 fois plus d’interventions depuis 1997 », Études et Résultats, n°1051, Drees, février.