Âge de cessation d’emploi et de liquidation d’un droit à la retraite - Le cas de la génération 1938

Patrick AUBERT - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

L’âge auquel les personnes cessent définitivement d’être en emploi et celui auquel elles liquident un premier droit à la retraite ne coïncident pas forcément. En France pour la génération née en 1938, plus de la moitié des personnes encore présentes sur le marché du travail après 50 ans avaient arrêté définitivement leur activité professionnelle avant la fin de l’année de leurs 59 ans, alors qu’elles n’étaient que 9 % à avoir liquidé un droit à la retraite à cet âge. L’écart entre les âges auxquels surviennent ces deux événements est, en moyenne, d’un an et demi.

En effet, une part importante de la population ne passe pas directement de l’emploi à la retraite, mais connaît des périodes transitoires de chômage, de préretraite ou d’invalidité. D’autres personnes continuent quant à elles d’exercer une activité, même occasionnelle, après leur départ en retraite et cumulent une pension et un revenu d’activité.

Les salariés du privé liquident leur retraite plus tardivement que ceux du public (en moyenne à 61,3 ans contre 57,5 ans), mais ils cessent de travailler quasiment au même âge (à 58,8 ans contre 58,2 ans). Les indépendants cessent définitivement toute activité en moyenne un an plus tard que les salariés du privé ou du public.

Les hommes et les femmes encore sur le marché du travail après 50 ans cessent de travailler quasiment aux mêmes âges, et même un peu plus tardivement pour les femmes. Pour autant, elles ne travaillent pas plus longtemps en moyenne que les hommes car une proportion nettement plus importante d’entre elles avait déjà quitté le marché du travail avant l’âge de 50 ans.

pdf Études et résultats - 688 - Âge de cessation d’emploi et de liquidation d’un (...) Téléchargement (400.6 ko)