80 % des bénéficiaires du RSA soumis aux droits et devoirs sont orientés vers un parcours d’insertion

JPEGFin 2015, 2,2 millions de personnes bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA) en France sont soumises aux droits et devoirs associés à cette prestation, soit 98 % des adultes bénéficiaires du RSA socle. 80 % d’entre elles sont orientées vers un parcours d’insertion par les collectivités territoriales chargées de l’insertion des bénéficiaires du RSA sur leur territoire, d’après l’enquête de la DREES sur l’orientation et l’accompagnement des bénéficiaires du RSA.

Les personnes orientées sont plus souvent suivies dans le cadre d’un parcours professionnel ou socioprofessionnel que dans le cadre d’un parcours social (62 % contre 38 %). Par ailleurs, le rôle de référent unique du parcours d’insertion est assuré par un agent de Pôle emploi pour 43 % des bénéficiaires du RSA soumis aux droits et devoirs, orientés et ayant un référent désigné. Ce rôle est dévolu à un agent de la collectivité territoriale pour un tiers d’entre eux.

Enfin, 52 % des bénéficiaires du RSA soumis aux droits et devoirs, orientés et ayant un référent unique autre qu’un agent de Pôle emploi disposent d’un contrat d’engagements réciproques en cours de validité fin 2015.

Référence : Aurélien D’Isanto (DREES), 2017, « 80 % des bénéficaires du RSA soumis aux droits et devoirs sont orientés vers un parcours d’insertion », Études et Résultats, n°1019, Drees, juillet.