Comptes nationaux de la santé 2005

Annie FENINA et Yves GEFFROY

Le montant de la consommation de soins et de biens médicaux est de 150,6 milliards d’euros, soit une augmentation par rapport à 2004 de 3,9 % en valeur et de 2,7 % en volume. Cette augmentation, moins élevée en valeur que celle observée l’année précédente, porte à 8,81% contre 8,74 % en 2004 la part de la consommation de soins et de biens médicaux dans le PIB. Depuis 1997, le médicament est le secteur qui contribue le plus à la croissance de la consommation en volume, suivi, en 2005, du secteur hospitalier et des soins ambulatoires. L’année 2005 marque une inflexion dans l’évolution du financement de ces dépenses : le reste à charge des ménages augmente ainsi de 0,27 point, alors qu’il était orienté tendanciellement à la baisse.

La dépense courante de santé a atteint 190,5 milliards d’euros en 2005, soit en moyenne 3 038 euros par habitant. Enfin, la dépense nationale de santé représente, en 2005, 10,6 % du Produit intérieur brut (PIB) ; en 2004, avec 10,5 %, la France se plaçait selon ce critère en quatrième position des pays de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).

pdf Série Statistiques - 100 - Comptes nationaux de la santé 2005 Téléchargement (547.6 ko)