Comptes nationaux de la santé 2000

Annie FENINA, Yves GEFFROY

La dépense courante de santé a atteint 922 milliards de francs en 2000, soit 15 225 francs par habitant. La consommation de soins et de biens médicaux est de 791 milliards de francs, soit une augmentation par rapport à 1999 de 5,6 % en valeur et de 5,0 % en volume. Cette augmentation est plus élevée que celle observée l’année précédente, portant à 8,6 %, contre 8,5 % en 1999, la part de la consommation de soins et biens médicaux dans le Produit intérieur brut (PIB). Le médicament, dont l’augmentation en volume est particulièrement forte en 2000, est le secteur qui contribue le plus à la croissance de la consommation, suivi du secteur hospitalier et des soins ambulatoires. La dépense nationale de santé représente, en 2000, 9,5 % du PIB. En 1998, avec un ratio à peine inférieur de 9,4 %, la France était placée en quatrième position des pays de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).