Minima sociaux : première baisse du nombre d’allocataires depuis 2008

Fin 2016, 4,15 millions de personnes perçoivent un minimum social en France. Hors allocation temporaire d’attente (ATA) et allocation pour demandeur d’asile (ADA), le nombre d’allocataires diminue pour la première fois depuis la crise : -1,8 % en un an, soit 76 000 allocataires de moins. Cette évolution tient surtout au nombre d’allocataires du RSA qui diminue de 4,3 % en 2016, une baisse qui se poursuit en 2017 (-0,5 %).

Forte baisse du nombre de foyers percevant le RSA et l’ASS

Pour la première fois depuis 2008, le nombre d’allocataires du revenu de solidarité active (RSA) est en recul. Fin 2016, 1,86 million de foyers perçoivent le RSA, contre 1,95 million fin 2015 (-4,3 %). Cette baisse se prolonge en 2017 mais à un rythme moindre avec 1,85 millions de foyers bénéficiaires (-0,5 %). Les effectifs de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) suivent la même tendance avec 454 200 bénéficiaires fin 2016 contre 472 700 fin 2015 (-3,9 %). Cette baisse s’explique par l’amélioration du marché du travail au cours de l’année. Pour le RSA, la mise en place de la prime d’activité au 1er janvier 2016 a aussi pu jouer un rôle (il y a nettement moins de passages de la prime d’activité vers le RSA qu’il n’y en avait entre le RSA activité et le RSA socle).
Le nombre de bénéficiaires de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) augmente quasiment au même rythme depuis 2013 (+2,3 % en moyenne) et celui des bénéficiaires du minimum vieillesse est stable sur la période.

Un quart des bénéficiaires du RSA et de l’ASS sortent des minima sociaux d’une fin d’année à l’autre

Sur 100 bénéficiaires du RSA fin 2015, 25 ne perçoivent plus de minima sociaux d’insertion (RSA, ASS, AAH) fin 2016. Le constat est semblable pour les bénéficiaires de l’ASS. La moitié des bénéficiaires du RSA sortant des minima n’y reviennent pas les cinq années suivantes, cette proportion est de deux tiers s’agissant de l’ASS. 43 % des bénéficiaires du RSA fin 2014 sortis des minima fin 2015 ont un emploi salarié fin 2015. Il en est de même pour 55 % des sortants de l’ASS. Les bénéficiaires les plus jeunes sont plus nombreux à sortir des minima. Enfin, les sorties sont d’autant plus fréquentes que les bénéficiaires sont entrés récemment dans les minima. En revanche, signe de difficultés d’insertion importantes, seuls 6 % des allocataires de l’AAH sortent des minima d’une fin d’année à la suivante.

Téléchargez les études :
- « En 2016, le nombre d’allocataires de minima sociaux diminue pour la première fois depuis 2008 »,
Études et Résultats n°1072
- « Un quart des bénéficiaires du RSA et de l’ASS sortent des minima sociaux chaque année »,
Études et Résultats n°1073
- Données détaillées sur data.drees.sante.gouv.fr
(données nationales et départementales par dispositif, séries longues à partir de 1990 selon le dispositif).